Audit SEO, Présentation de l’outil RM TECH d’Olivier Duffez

Pour réaliser un audit de site, s’équiper avec les bons outils et appliquer une bonne méthodologie est indispensable et c’est pourquoi nous vous faisons découvrir au fur et à mesure la panoplie d’ outils SEO que nous avons l’habitude d’utiliser chez DigitalMonkeyZ. A chaque outil son utilité, ses spécificités et aujourd’hui nous avions envie de vous présenter l’outil RM Tech développé par Olivier Duffez et Fabien Faceries, de My Ranking Metrics.

A cela, plusieurs raisons:rankingmetrics

  • C’est un outil d’audit de site relativement complet aux tarifs abordables
  • Le fonctionnement par crédits est particulièrement bien adapté aux personnes qui ont des besoins d’analyses ponctuels
  • C’est un outil qui fait gagner beaucoup de temps
  • C’est un outil facile à prendre en main qui peut permettre aux jeunes référenceurs de s’initier à l’audit de site web

Achat et utilisation des crédits RM Tech

Les crédits s’achètent en ligne sur https://myrankingmetrics.com. Ils sont immédiatement crédités dans votre compte, si bien que vous pouvez lancer vos analyses sans délai, ni latence de set-up.

1 crédit = 1 URL. Il vous suffit de connaître le nombre approximatif de pages de votre site (Vous pouvez trouver cette information dans la Search Console) pour acheter le nombre de crédits dont vous avez besoin, ce qui évite ainsi d’acheter une licence ou de prendre un abonnement à l’année qui reste bien souvent plus onéreux et qui est utile uniquement lorsque l’on a des besoins récurrents.

Les crédits sont valables 1 an à compter de la date d’achat, vous les utilisez quand vous voulez.

Plusieurs outils vous sont proposés: Audit technique SEO complet, Audit de sitemap et depuis Juin 2019, un troisième tool a fait son apparition, l’audit de pagination et tous sont utilisables avec les mêmes crédits, sur le principe de 1 crédit = 1 URL.

Outil d’Audit SEO technique RM Tech, la base !

Cet outil va aller crawler l’ensemble des pages de votre site pour en extraire les metrics classiques qui sont analysées lorsque l’on réalise un audit de site pour optimiser son référencement naturel.

  • Pages d’erreur
  • Pages indexables vs non indexables
  • Balises meta
  • Profondeur des pages
  • Maillage interne
  • …etc

Tous les rapports d’audits sont accompagnés d’un fichier excel disponible en téléchargement afin que vous puissiez corriger ou faire corriger les listes des pages qui ont été marquées comme problématiques.

Couplage avec Google Analytics et Search Console

Pour tirer le meilleur parti de l’outil, il est fortement recommandé de synchroniser vos comptes Google Analytics et Search Console avec l’outil afin d’enrichir les données du crawl avec des statistiques de trafic et d’audience et dégager ainsi des insights plus intéressants tels que le taux de pages actives vs inactives, entre autres.

Dans l’exemple ci-dessous, cet indicateur va nous être très utile puisque l’on observe que 52% des pages sont inactives, c’est à dire qu’elles n’ont enregistré aucune visite au cours des 365 derniers jours et que la proportion restante enregistre peu de trafic. 

La bonne nouvelle, c’est que nous allons pouvoir améliorer tout ça et après implémentation des recommandations SEO, nous pourrons recrawler notre site et comparer les données avant / après implémentation, très utile pour contrôler l’efficacité de nos actions.

taux-pages-actives-inactives-audit-seo-rm-tech

Couplage avec l’Audit RM Sitemap

L’outil d’audit de sitemap  va quant à lui analyser les URL présentes dans votre sitemap xml et sera couplé avec les données du crawl de l’audit technique RM Tech afin de vous donner une vision plus complète des URL de votre site et vous serez en mesure d’identifier si vous avez des pages orphelines* qui pourraient être utiles au SEO et qu’il faudrait alors linker dans la structure du site ou qui a contrario ne servent à rien et dans ce cas, il serait préférable de les désindexer.

*Les pages orphelines sont des URL qui ont été trouvées dans le sitemap, dans Google Analytics ou dans la Search Console mais qu’on ne retrouve pas dans la structure du site.

Les spécificités  » Gain de temps » de l’outil RM Tech

Outre les fonctionnalités traditionnelles et le couplage avec nos outils de mesure d’audience, RM Tech offre certaines spécificités bien pratiques lorsque l’on doit prioriser nos actions et identifier des Quick-Wins pour dynamiser notre trafic organique.

Méthodologie et indice Pages zombies, késako ?

La définition donnée par le créateur de la méthode pages zombies est la suivante:

Une page zombie est une page qui non seulement cumule énormément de problèmes (et risque de décevoir l’internaute) mais aussi qui n’a pas de succès (génère pas ou très peu de visites SEO sur 1 an, est rarement consultée, rank très mal

La définition est plutôt claire et c’est sans mal que nous comprenons que plus nous avons de pages zombies, plus notre référencement est mauvais !

L’outil RM tech intègre donc de manière native un indice Pages Zombies, à condition que la liaison entre RM Tech, Google Analytics et Search console soit faite.

Cet indice va de 0 à 100, 0 étant le meilleur score et 100 le plus mauvais.

Le rapport sur les pages Zombies est accessible depuis la section « Analyse Google Analytics » du menu de votre rapport d’audit.

 

menu-rapport-audit-rm-tech

Un premier aperçu sous forme de graphique s’affiche. Dans l’exemple ci-dessous, nous observons que la majorité des pages du site ont un indice zombie élevé, ce qui va nous amener à les étudier en priorité afin de comprendre les raisons d’un si mauvais score.

graph_repartition_indice_pages_zombie

Pour cela, nous téléchargerons le fichier excel en annexe qui listera toutes les URL du site triées par défaut par l’indice Pages Zombies le plus mauvais et nous analyserons les métrics qui y sont associées:

  • visites
  • indice de pages actives
  • metatags
  • niveau de profondeur
  • Longueur du contenu
  • Vitesse de chargement
  • …etc

Identifier les pages non performantes grâce à l’indice zombie est un gain de temps certain car cela nous dispense de croiser nous même les données pour détecter les mauvais élèves. Bien qu’il soit préférable d’analyser la page plus en détail en se rendant sur l’URL Zombie, il faut noter que l’outil apporte déjà un certain nombre de raisons (erreurs ou avertissements) expliquant la contre-performance de la page ce qui est bien pratique lorsque l’on débute en SEO.

Les statistiques sont présentées sous forme de tableau et les explications sont fournies en annexes dans un fichier excel.

tableau-erreur-pages-zombies-rm-tech

Enfin l’indice zombie permet d’identifier rapidement s’il s’agit d’une page en particulier qui ne performe pas ou d’un template de page.

Dans notre exemple, nous avons remarqué au premier coup d’œil que ce sont bien souvent des templates de pages qui posent problèmes plutôt que des URL distinctes.

Les pages de tags avaient un indice zombie particulièrement élevé, ce qui nous a permis de tout suite faire remonter l’information sur la difficulté de ses templates à se positionner dans les pages de résultats de recherche et nous avons pu y apporter une réponse adaptée qui venait solutionner 80% des pages dont l’indice Zombie était supérieur à 20.

Si vous souhaitez découvrir de manière plus approfondie la méthodologie des pages zombies, je vous invite à lire l’article publié par Olivier sur Webrankinfo.

Le QualityRisk, un indicateur pour évaluer la qualité de vos pages

L’outil d’audit SEO RM Tech est également doté d’un algorithme maison qui permet d’attribuer un score de QualityRisk aux URL analysées.

L’algorithme analyse les éléments techniques et le contenu pour déterminer le niveau de risque de l’URL.

De la même manière que pour les pages zombies, une répartition de vos pages selon leur score de QualityRisk est présentée sous forme de graphique et les types d’erreurs et avertissements sont livrés en annexe, même si nous le répétons, il convient de procéder à des analyses complémentaires car si l’outil fait gagner un temps précieux, il ne remplace pas l’analyse humaine.

 

graph_repartition_indice_quality_risk

 

En exportant les URLs dont le QualityRisk était supérieur à 20, nous avons pu détecter entre autres, que  les pages auteur paginées étaient indexables alors qu’elles ne présentent aucun intérêt SEO et qu’il était préférable d’indiquer à Google de ne pas les indexer à l’aide de la balise noindex.

Détecter les potentiels SEO à court terme avec RM Tech

La dernière fonctionnalité que je souhaite vous présenter se situe dans le rapport d’audit Search Console.  L’outil va récupérer via l’API Search Console la position moyenne de toutes les URLs crawlées ayant générées des impressions et en croisant les données du crawl avec celle de la Search Console, l’outil calcul un score allant de 0 à 1000 (1000 étant le meilleur) pour estimer le potentiel d’une URL positionnée en page 2 des résultats de recherche à la page 1.

Les principaux critères pris en compte pour le calcul de l’indice sont:

  • Nombre d’impressions
  • Position moyenne
  • Marge de progression SEO identifiée dans le crawl

Cet indice permet donc de prioriser vos efforts SEO et définir un certain nombre de Quick-wins qui apporteront des résultats plus rapides que si vous souhaitez booster des pages positionnées beaucoup plus loin dans les SERPs.

En conclusion, grâce aux calculs des différents indices de performance, RM Tech est un outil qui peut réellement vous faire gagner du temps pour vos audits SEO et sa prise en main est très simple, un petit plus non négligeable pour ceux qui ne sont pas encore très familiers avec les audits et analyses de site.

 

Un commentaire sur “Audit SEO, Présentation de l’outil RM TECH d’Olivier Duffez

  1. Avatar
    Thomas de YES!Design says:

    Merci Diane pour cette belle explication de l’outil RM Tech. Je ne connaissais pas cet outil et effectivement il a l’air bien complet et pertinent pour l’audit d’un site client. J’imagine qu’il y a encore plein de fonctionnalités dont tu nous as pas parlé ici donc je vais aller jeter un coup d’oeil. Je pars donc de ce pas « dézombifier » mes sites !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =